L'investigateur du Languedoc-Roussillon

Le journal qui vous dit tout, et qui ne vous cache rien.

  • Nombres de visiteurs

    • 180,687 visites

Montpellier: Politique: Voeu agriculture sècheresse.

Posted by joëlle sur 30 mai 2011

 France Jamet, Conseillère Régionale

Monsieur le Président,

 

Dans votre motion sur la sécheresse dans les zones d’élevage, vous demandez à l’Etat, dans le contexte d’une succession de trois années de baisse du revenu des éleveurs, de mettre en place des aides d’urgence et des mesures à plus long terme afin de sécuriser les revenus d’exploitation.

Or, cette posture est d’une hypocrisie sans nom, encore une fois, car vous vous gardez bien de rappeler à nos compatriotes que si la Politique Agricole Commune tue notre agriculture et nos éleveurs et si elle nous interdit de porter secours à nos compatriotes, c’est vous qui avez soutenu et porté cette politique en imposant cette Union Européenne dont ne voulaient pas les Français, et ce en accord total avec l’UMPS, dont vous faites partie,  .

 

Bruno Le Maire, le ministre français de l’Agriculture, qui fait semblant d’aller demander le droit de verser des avances sur les aides de la PAC, en particulier en faveur des éleveurs, comme d’autres de ses prédécesseurs ont eu le culot de le faire, le sait parfaitement. Alors que cela devrait s’imposer à tous nos dirigeants politiques, selon le principe le plus élémentaire de souveraineté qui consiste à venir en aide directement auprès de nos concitoyens en grande difficulté, cette Europe-là nous l’interdit au nom du principe de la « libre concurrence ».

Il est intolérable d’accepter cela. C’est l’intérêt de nos agriculteurs et de nos éleveurs qui doit primer sur leurs exigences néfastes de l’Union Européenne qui nous impose de les laisser crever. Car il s’agit bien de tuer notre agriculture, nos élevages, nos pêcheurs… Et rien d’autre.

 

La preuve, dans les Corbières, la Région et l’Europe acceptent d’aider un hôtel-restaurant (rapport 302) afin d’acquérir une quatrième étoile, et après avoir été distingué dans le Michelin et le Gault et Millau. Là, il n’est pas question de « fausser ou menacer de fausser la concurrence », comme on nous l’assène au sujet des éleveurs… Là, on aide directement sans trop se poser de question ! Pourtant l’EURL en question ne connaît pas les difficultés des agriculteurs de la région, elle.

Comment pouvez-vous accepter de soutenir les uns et d’abandonner les autres ? Sinon en admettant une bonne fois pour toutes que la mort de nos agriculteurs est programmée et qu’il vous est parfaitement égal de savoir si, demain, dans les assiettes de notre restaurant aux 5 toques, la viande viendra du Languedoc Roussillon, du Maroc ou de la Pologne.

 

Proposez un avenant et n’attendez pas les dispositifs de l’Etat qui n’a pas un sous. Organiser la solidarité, c’est bien. Engageons pour nos éleveurs dès maintenant.

 

Texte recueilli par JJJ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :